>
1200320entete

1200100brancusi

A propos

Garder la tête froide...

Mieux vaut laisser parler les autres...

  • Fattma Benkirane Bonjour l artiste
  • Ghizlaine Oumo Adam Bensouda Sa fait plaisir de te revoir mon ami
  • Fouad Jerani Quel immense plaisir de retrouver le Grand artiste et la plus belle plume du Maroc
    Fouad Jerani Nourr Edine 
    Ce n'est que le reflet de mes sentiments
    J'ai une grande admiration et un énorme estime pour vous mon cher Ami
  • Fatima Zahra Amrani Qu' importe le moyen d'expression ce qui compte et touche notre être c'est. La profondeur de vos écrits illustrés par vos clichés qui pour ma part sont des chefs d'oeuvres.... Mes Respects.
  • Manuela Terkemani Merci pour cette belle photo Nourr Edine
    Maintenant je vais retirer le « M« 
  • Mustapha Halim Avec l'appareil photo, je retrouve mon frère Nourr Edine et photographe joint le poète, super.
  • Robert Haïtam Péaud Ça fait plaisir d'enfin te voir camarade poète. Si voir quel visage se dissimule derrière des mots n'est pas une nécessité en soi, cela permet de lever un voile
  • Driss Mallouk Grand artiste de la plume et de l'appareil !.
  • Hamid Halim Enfin cela me fait grand plaisir de te voir frère. Super
  • Muriel Coré Bonjour Poète...un immense plaisir de te voir
  • Ahmed Sennoun Salut .l artiste..plaisir de te voir.
  • Houda Bny Un homme doux et de caractère ! 
    Tu le vaux bien Si Nourr Edine 
  • Liz Noiman Je ne vous connais pas encore mais j ai l'intuition de gagner à vous connaitre

Le spectacle de l'amour est une longue respiration qui nous libère de l'angoisse. A chaque baiser, à chaque accolade, c'est un souffle coupé qui dessine le bonheur comme une fête, comme un réveil. Il n'y a pas de plus beau que deux cœurs qui se retiennent comme des fruits prisonniers de leur pédoncule. Quelle joie de voir des mains qui se cherchent, se trouvent et se serrent pour dire avec des gestes, le conte éternel des amants perdus, morts pour leur passion. Aimer c'est vivre un peu mieux que les autres, c'est rêver sans poser sa tête sur un oreiller. 
L'Amour ne doit s'écrire qu'avec la franchise qu'il faut pour le vivre. Le mensonge pour lui, est une lâcheté qui l’empêche de respirer et comme une rose qu'on oublie, il se fane par manque de liberté !

Hnecitation

A propos

Ne

 

Les critères pour qu'on reste amis sont simples et se résument en la foi dans les valeurs de la charte universelle des droits de l'Homme. Si quelqu'un y voit une objection, désolé, il devra quitter mon univers. A ceux-là je dirai:

Vous invoquez Dieu, j'invoque l'Amour et tous les deux, Dieu et Amour, comme par hasard, personne ne les a vus et pourtant on y croit. Tout est dans la foi, cette conviction profonde qui fait que nous en faisons un argument pour nous obliger à rester, pour les uns, dans le droit chemin, pour les autres, dans le respect des autres.
Ma conviction est préférable car l'humain, pour certains, une créature de Dieu, pour moi, est bien réel. 
Ma relation avec l'au delà, qu'est-ce qu'elle m'importe ? Personne ne peut me dire à quoi cela ressemble. Et, puisque on s'y prépare au présent, je me contente d'en faire l'exemple du partage et du respect.
Si le beau qui est en moi rencontre le beau qu'on nous promet dans l'au delà, j'aurai réussi à faire ma vie, à ma manière tout en ne ratant pas la récompense suprême: être aimé ici bas pour mériter leur paradis sans m'obliger à des contorsions auxquelles je ne comprends rien.
Aimez-vous, les uns les autres dira le prophète chrétien et le prophète musulman d'ajouter: "préfère aux autres ce que tu préfères pour toi !" Le paradis dont on nous parle n'est une invention de l'esprit que dans la tête de ceux qui ne comprennent pas que c'est dans l'Amour que Dieu réside et non dans la bave qui accompagne les discours de haine et de division.

Nourr Edine ©

Je n'ai jamais réussi à expliquer pourquoi j'évite de me prendre en photo. Peut être que c'est le photographe qui sait ce que l'image véhicule comme informations, peut être, aussi, est-ce cette volonté d'éviter le narcissisme ou le nombrilisme ou peut être que c'est une manière de faire taire mon ego ou par pudeur... Je ne sais.
Toujours est-il que j'ai été étonné par l'accueil et mettre un visage sur celui qui écrit, en mon âme et conscience, ce n'est point important quand c'est l'art du verbe et celui de l'image qui importent. A l'inverse de la boîte de conserve de petit pois qui a perdu son étiquette, c'est le sens à donner aux mots que je réussis à aligner qui doit tenir le haut du pavé et importer.
"M'aimerais-tu beaucoup moins si j'étais un autre" dira Paul Géraldy et, qu'importe l'enveloppe charnelle quand c'est ce que l'esprit arrive à créer qui doit primer.
En tout cas, si l'image a permit à certains de mieux me comprendre, tant mieux sauf que je ne suis pas du genre à me mettre en avant au lieu de ce que je veux créer: ce plaisir de partager mes élucubrations et susciter le rêve, l'éveil ou la révolte. 
Il faut avouer que c'est le même étonnement que j'ai ressenti quand on m'a qualifié de poète, la première fois. Pour l'image, ce ne sont que des pixels et pour les textes, ce ne sont que des mots. L'essentiel est, bien, ce qu'il y a derrière: ces valeurs qui élèvent pour nous emmener vers plus de dignité, de respect et de concorde, vers l'humain, abstraction faite de ses origines, sa fortune ou sa religion.
En tout cas, merci.
Planche 16

 

Mahmoud Derwich

Ajouter un commentaire