C'est libre que je suis meilleur

Carnets de voyage


Carnets de voyage

Rester, c'est exister.
Voyager, c'est vivre !

Carnets de voyage
Carnets de voyage
Carnets de voyage
Carnets de voyage

La vie ce n'est pas seulement respirer c'est aussi avoir le souffle coupé.

Carnets de voyage
Carnets de voyage
Carnets de voyage
Carnets de voyage
Carnets de voyage
Carnets de voyage
Shadow

Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence,
ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages,
mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres,
de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est…

Marcel PROUST

Carnets de voyage

Une cité moderne à taille humaine

Bruxelles

Exemple majeur de chef-d’œuvre du génie humain

CdM-20080731-891

En face du Mont St Michel

La ville de chateaubriand

Combourg-20150821-6832

L’ambiance du Moyen-Âge

Dinan-20140316-4881

Au sud de Rennes, s'oxygéner

EdApinee-20160724-9011

Ville forteresse vieille de mille ans

La ville d'Yves Rocher

Gacily-20130816-2922

Entre l'Orient et l'Occident

Pic-20200207-00421

L'un des plus grands centres de pèlerinage médiéval

MontSMichel-20130815-3538

La ville des lumières

Le pays des ancêtres

HNE-20151125-8725

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page »

Saint Augustin d’Hippone

En ouvrant les yeux…

Il y a des âmes qui vivent dans les brumes d’un rêve qu’elles seules entrevoient. L’une est princesse imaginaire, l’autre, super intelligente et toutes ont cette certitude qu’elles sont nées particulières. La douleur du choc est immense quand le vide s’installe autour d’elles. De la colère au désespoir, leur quotidien zigzague entre la névrose et la dépression. Il suffit pourtant, d’un printemps pour faire éclore dans le regard toutes les fleurs des jardins. Le paradis comme l’enfer sont des images que l’on projette sur la face interne des paupières selon l’humeur ou l’entourage. C’est du cœur que s’élèvent les paroles claires qui font frémir les ambiances quand on se rend compte que tous les corps souffrent, de la même manière, des morsures de la faim ou du froid.
On ne reçoit que ce que nous avons suscité en offrant aux autres sans rien attendre en retour. Certains s’impatientent ne voyant rien venir et pourtant, tout est écrit dans l’intention qui calcule, dans le temps, le prix du geste qu’on dit gratuit. Il faudra donner sans regarder pour mieux recevoir. Le fruit éclate quand le soleil lui procure ce qui manque en lumière à la foret qui s’impatiente.
Elle pleure, en silence, l’impression du vide qui remplace les bruits de son quotidien. Elle s’obstine à vouloir croire que parce qu’elle est meilleure, les autres n’ont pas su la voir. Malheureuse illusion quand on s’accuse de n’être pas comprise. Chaque fleur a le parfum qui s’ajoute à ses couleurs et comme elles sont toutes belles mais différentes, elles ne savent jamais souffrir.

« Sois ce que tu es en rêvant d’être ce que tu veux car chacun a ce droit de se croire supérieur aux autres quand,
dans son cœur, il a tant de choses à donner ».

C’est la générosité qui fait grandir ce bien qui nous permet d’être meilleur.

Merci

Aperçu du site

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More