C'est libre que je suis meilleur

Andromède

l’une des métamorphoses du poète Ovide, qui ont marqué le plus les arts aux XV° et XVI° siècles.

Andromède

Andromède, était la fille de Céphée, le roi éthiopien de Joppé, et de Cassiopée. Cassiopée s’était vantée qu’elle et (ou) sa fille étaient plus belles que les Néréides; celles-ci se plaignirent de cette insulte à Poséidon; leur protecteur envoya un déluge et un monstre marin femelle pour dévaster Philistia, et, lorsque Céphée consulta l’oracle de Zeus-Ammon, il lui fut répondu qu’il n’avait qu’une seule chance d’être délivré c’était de sacrifier Andromède au monstre marin. Ses sujets l’avaient donc contraint de l’attacher à un rocher, nue, portant seulement quelques bijoux, et de l’abandonner là pour être dévorée.
En revenant de son aventure contre Méduse, Persée longeait la côte de Philistia, monté sur son cheval Pégase, il vit Andromède et vola vers elle, puis il aperçut Céphée et Cassiopée qui l’observaient anxieusement du rivage proche et il se posa à terre auprès d’eux pour les consulter hâtivement. A la condition que, s’il la sauvait, elle deviendrait son épouse et reviendrait avec lui en Grèce, Persée s’éleva à nouveau dans les airs et, tenant fermement sa serpe, il plongea vers la mer et trancha la tête du monstre.

Andromède de Rodin

Cassiopé et Céphée; les parents, applaudissent. La vierge est délivrée et le héros est conduit comme un gendre. Par précaution, Persée pose la tête de Méduse face à un lit d’algue. Celles-ci se pétrifient et donnent naissance aux coraux. Persée remercie les dieux et élève des autels à gauche pour Mercure, à droite à Minerve et au centre à Jupiter. Un veau est immolé au dieu ailé, une vache à la déesse vierge et guerrière, un taureau au plus grand des dieux.

Sans attendre, il entraîne Andromède; Hyménée et Amour agitent les torches nuptiales, on répanad des parfums, on accroche des guirlandes, partout la lyre, la flûte et les chants témoignent du bonheur des cœurs joyeux. Céphée invite les grands de sa cour à un banquet royal magnifiquement servi.

Après avoir
tué Méduse,
sur le chemin du retour, Persée
s’arrête dans le royaume d’Ethiopie. Il voit une belle jeune fille enchaînée
à un rocher battu par des vagues furieuses. Il s’agit d’Andromède,
la fille du roi, livrée à un monstre marin ravageant le pays tout
entier. Cette jeune princesse paie le prix de l’orgueil et de l’imprudence de
sa mère. 

Céphée et Cassiopée ne l’acceptèrent qu’à contrecœur comme gendre et sur l’insistance d’Andromède, le mariage eut lieu immédiatement; mais les festivités furent brutalement interrompues par Phinée frère jumeau du roi Bélos qui arriva, à la tête d’une troupe en armes, réclamant Andromède pour lui-même. Il était sans aucun doute envoyé par Cassiopée. En effet, elle et son mari Céphée avaient aussitôt retiré leur parole à Persée sous le prétexte que la main d’Andromède lui avait été accordée contre leur gré, à cause des circonstances, et que Phinée l’avait demandée avant lui.
Dans la bataille qui s’ensuivit, Persée abattit de nombreux adversaires, mais, près de succomber sous le nombre, il fut contraint de reprendre la tête de la Gorgone et changea en pierre ses ennemis, au nombre de deux cents.
Poséidon plaça les images de Céphée et Cassiopée au milieu des étoiles. Mais Athéna plaça Andromède dans une constellation plus digne, parce qu’elle avait insisté pour épouser Persée, et ainsi respecter la promesse de ses parents.

Les tableaux qui représentent Persée et Andromède sont très nombreux et on y retrouve souvent la belle Andromède nue et enchaînée à un rocher battu par les flots où folâtrent quelques Néréides venues savourer le châtiment. Des sombres nuées surgit Persée monté sur Pégase ou chaussé de ses sandales ailées qui vient attaquer le monstre.

Ovide - Les Métamorphoses - livre IV vers 663

Reprenant son vol, il aperçoit l’innocente Andromède qui expiait sur l’ordre du cruel Ammon, les écarts de langage de sa mère. Auusitôt qu’il la vit, attachée par les bras à de durs rochers, Persée s’enflamme d’un feu qu’il ignore. Elle dispose tout juste du temps de lui dire qui elle est et quel pays elle habite, quand sur l’onde, à grand fracas, arrive une bête monstrueuse qui dresse sa tête sur l’immensité des flots. Les parents pleurent à ses côtés sans pouvoir l’aider et Persée leur demande leur fille en maraige contre son intervention. Mais le monstre fondait sur sa victime. Persée monta droit dans les airs portant sur terre une ombre que le monstre vit et voulut attrapper. Puis Persée saisit le monstre par derrière, et plante son glaive recourbé armé d’un crochet au défaut de l’épaule. Le monstre blessé se débat et manque d’attrapper Persée qui redouble ses coups.

Merci pour votre visite !

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More