C'est libre que je suis meilleur

De la vengeance / Tu as dis Art ?

Avec un clin d’œil sur l'Art et sa fonction première.

De la vengeance

Il y a des cœurs qui battent
pour nourrir la vie et le corps,
il y a des cœurs qui aiment
qui aiment trop ou aiment mal,
il y a des cœurs qui rient ou qui dorment
et il y a des cœurs qui se consument
pour réinventer les plans de Machiavel.

Ils ne dorment plus, ni se reposent
la vengeance est le sang qu’ils brassent
en attendant l’instant du coup de grâce
ils puisent dans la tête et le corps
ce qui leur sert pour échafauder
des plans de bataille imaginaires
ils creusent, dans la nuit, des fosses
qu’ils recouvrent, le jour, de sourires.
Ils passent leur temps à se détruire
pour un crime qu’ils préméditent
sur le reflet dans l’eau qui
a trompé Narcisse dans son délire.

Quand on dit que l’erreur est humaine
on parle de celle, involontaire
qui blesse sans vraiment le vouloir
mais quand elle se construit à l’ombre
des conversations anodines
elle est l’abject et inutile crime
qui, au lieu d’enterrer le passé,
infecte l’épiderme et rend amer
ce qui reste d’humain dans le regard.

Ils sont ainsi, les cœurs maladroits,
quand ils épousent des causes étranges
juste pour ce qu’ils croient être un plaisir
alors qu’au fond, ils oublient de vivre
ce qui reste encore à leur destin.

Tu as dis Art ?

Envie de dire tellement de choses
que les mots paraissent incapables d’exprimer,
expliquer ou s’interroger sur le spectacle qui,
en apparence est aisé mais,
à regarder de très près,
demande vision, dextérité et acharnement.
L’œuvre explique l’art
et légitime les errances qu’il autorise.
L’artiste ne cherche pas à faire beau
mais laisse le regard libre de trouver,
entre les signes et les couleurs
ce à quoi l’âme aspire.
J’imagine la toile,
dans un cadre simple
sur un mur vierge d’une pièce sans meubles.
J’imagine l’effort qu’il impose
pour créer l’ambiance où il siégera
comme une présence qui interpelle !
Le beau devient utile
et le regard aspire à se renouveler…

Noble fonction de l’artiste quand il n’aspire qu’à revoir et mettre en question nos automatismes. L’art éduque et l’artiste, sans prétention d’éducateur, dirige la lumière sur ce qui nous manque sans en être conscients !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More